avatar
Primâme
Mar 13 Oct - 23:50

Petite intro'

Étant donné le nombre impressionnant de possibilités offertes par le statut de Forger, et après avoir expérimenté le résultat lors d'une mise en situation aux commandes de laquelle se trouvait un sujet plutôt excité, je me suis décidé à mettre des limitations, ou tout du moins des barrières, pour encadrer l'utilisation des Protocols et les capacités des Forgers.
Tout d'abord, rappelons que les Protocols sont des éléments de natures très variables, dont les différenciations vont bien au-delà de la simple distinction entre Protocol classique et Voice. En ce sens, les spécialisations sont nombreuses, et non contentes de tourner autour de concepts parfois plus proches de l'art que de la recherche, elles peuvent aussi bien concerner les travaux extravagants que les petits systèmes du quotidien. Il en va donc de même pour les Forgers qui, au travers de leurs réalisation, se distinguent de leurs confrères par une forme de spécialisation et un niveau de maîtrise certain.
Petit disclaimer cependant, le but de cet encadrement n'est pas d'enfermer le système de Protocols dans un carcan de règles et de choix de compétences prédéfinies, bien au contraire. Je souhaite être le plus permissif possible tout en restant raisonnable quant à la faisabilité des souhaits des joueurs, faisabilité qui rappelons-le est plutôt flexible dans l'univers de Sphere. Ainsi, si jamais le système devait un jour prendre le pas cette permissivité et la créativité de nos chers Forgers par mon entêtement à me cantonner à mes notes et mes rangs, frappez-moi. C'est au Maître de Partie de s'adapter à la demande de ses joueurs et de l'évaluer selon les exigences de son propre monde, pas au joueur de se plier jusqu'au bout aux diktats des points de création.

Catégories et Fonctionnalités : évaluer et classer le System

Maintenant que tout ceci a été mis au clair, nous allons aborder le sujet en commençant par l'objet de nos désirs actuels : les Protocols. Comme explicité ci-dessus, il devient plutôt nécessaire de les séparer par catégories, et à ces catégories associer des fonctions. En soi, la catégorie n'a pas de réelle importance au regard de l'encadrement système. Elle permet uniquement de placer le Protocol dans la case d'un groupe de reconnaissables, comme Outil, Véhicule, Programme, Savoir/Méthode, ou d'autres.
Les fonctionnalités en revanche sont beaucoup plus importantes dans la définition d'un Protocol, puisque ce sont elles que l'on doit appliquer. Ainsi, en créant des groupes de fonctionnalités représentées par un mot clé, nous pouvons extraire l'idée et le but du Protocol afin d'en évaluer le potentiel, puis à partir de toutes ces fonctionnalités groupées établir la catégorie d'appartenance. Plus les occurrences se feront, plus ces dernières seront reconnaissables. Chouette.
Un second paramètre important des Protocol est la puissance potentielle de leur fonctionnalité. outre l'évidence selon laquelle les Protocols ont par défaut des fonctionnalités de potentiels différents suivant les règles qui régissent le principe de System (portée et profondeur de l'influence de la fonctionnalité par exemple), il est aussi important de souligner une autre évidence : une même fonctionnalité peut être plus ou moins forte. Nous allons donc définir dès maintenant des paliers de "puissance" fonctionnant comme suit :

Une fonction peut être négligeable, basique, performante, avancée ou exceptionnelle.


Ça y est ça fait déjà trop de chiffres pour moi. À l'évaluateur de juger ce qui définit les limites de ces paliers, qui varient évidemment d'une fonctionnalité à une autre. Une fonctionnalité négligeable n'a pas d'effet réellement important sur l'environnement, ou du moins qui n'affecte pas les autres systèmes et leur fonctionnement. Pour des fonctionnalités à portée personnelle et pas très compliquées à contourner, le basique suffira. Un peu plus poussé, affectant une zone de petite surface ou bénéficiant d'un effet remarquablement efficace, et la fonctionnalité devient performante. Et dans le cas de Protocols exceptionnellement performants, avec des fonctions originales et poussées, souvent proches de l'Ego, on les considère avancées. Quant à l'exceptionnel, c'est plutôt hors-normes.
Il est donc nécessaire de dresser une liste non exhaustive. Même pas exhaustive DU TOUT. Et pour ça quoi de mieux que de se baser sur des verbes :

  • Mouvement : tirer, pousser, tracter, déplacer, glisser, propulser
  • Sens : montrer, analyser, décoder, voir, sentir, entendre, goûter, écouter, griser
  • Altération : cacher, transformer, dissimuler, atténuer, augmenter, déguiser, inverser, marquer, tracer
  • Savoir/Maîtrise : apprendre, connaître, comprendre, déduire, exécuter (une tâche), anticiper, oublier, entraîner, tester, assister
  • Enregistrement : copier, mémoriser, assimiler, retenir
  • Protection : réagir, contrer, protéger, neutraliser
  • Agression : frapper, blesser, tuer, souffrir, assommer, envahir
  • Émotions : ressentir, attrister, amuser, divertir, surprendre, calmer
  • Restrictions : obliger, contraindre, forcer, empêcher, diriger, contenir, concentrer

Et bien d'autres.

Forgers et Decks : gérer les compétences et l'utilisation

Pour faire simple, et juste définir les rangs que l'on peut attribuer à des Forgers en fonction de leurs compétences, distinguons les comme suit :

Un Forger peut-être novice, amateur, confirmé, expert ou génie.


Ce rang de compétence traduit les aptitudes du Forgers, et donc in extensio sa capacité à forger des Protocols lourds et complexes. Mais cela ne traduit pas le nombre de Protocols qu'il peut emporter et utiliser en même temps, car ce sont des éléments qui dépendent d'autres variables, à savoir la richesse, la popularité et donc également le milieu d'origine du Forger.

Un Forger aisé ou reconnu pourra facilement avoir les moyens de se procurer le matériel nécessaire pour faire de bons Protocols et les transporter, et ce grâce à l'amélioration de son Deck. Un Deck est comparable à un espace personnelle où l'on peut stocker un nombre précis de Protocols, et qui permet également de les manifester avec un plafond en System atteignable. Il ne limite en revanche pas le nombre de Protocols utilisables en même parallèle. Les Protocols négligeables ne sont pas pris en compte dans le décompte des Protocols stockés dans le Deck. Les valeurs ci-dessous sont variables.

  • Deck de base : 1 ou 2 slots, plafond de 5%
  • Deck amélioré : 3 slots, plafond de 10%
  • Deck supérieur : 5 slots, plafond de 25%
  • Deck Babel : 10 slots, plafond de 50%

En trafiquant le Deck il est possible d'ajouter des slots ou d'augmenter le plafond (boost de 20% de l'existant).
avatar
Primâme
Mer 14 Oct - 0:13
Je vais refaire un système de rang pour les Protocol et les Decks, j'y réfléchis cette nuit.

Edit > En fait je pense que je suis plus dérangé par l'idée de mettre des rangs précis sur des éléments de Spheres. Celui-ci a l'air de bien fonctionner donc pour l'heure je le garde.
avatar
Primâme
Ven 6 Nov - 12:50
Il y aura des repasses sur le système, notamment avec l'intégration du principe de Formes, la base physique qui définit les limites conceptuelles d'un Protocol.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» A LIRE - UTILISATION DE BROUILLON-COURS VALIDE
» de l'utilisation des plantes...
» Bannières/Gifs/rangs/design...
» Zone de stockage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spheres :: Système et Administration-